EURL


Cette interdiction qui tendait à éviter le fractionnement excessif du patrimoine afin de ne pas nuire aux créanciers ne se justifie plus, dès lors que la Loi n’interdit pas à une société par actions simplifiées unipersonnelles d’être associée d’une autre société par actions simplifiées unipersonnelles, et autorise les entrepreneurs à adopter le statut de l’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) qui leur permet d’affecter une partie de leur patrimoine à leur activité professionnelle.