Cautionnement nul


Lorsque la mention manuscrite du cautionnement consenti par une personne physique au profit d’un créancier professionnel ne comprend pas le terme « intérêts », la caution n’est tenue que de la dette principale.
Cour de Cassation chambre commerciale 4 novembre 2014 n°13-24.706.